Devenir plus résistant

Ce qui ne me tue pas,

me rend plus fort

Cet adage résume parfaitement la loi de l’hormèse.

L’hormèse, kesako ?? C’est la capacité qu’a l’organisme à devenir plus résistant au contact d’un stress ou d’un poison qui ne dépasse pas ses capacités adaptatives. C’est le principe de la vaccination et de l’homéopathie. Le corps, au contact d’un élément pathogène, active ses défenses et conserve une trace de tout assaillant afin de mieux le neutraliser lors d’une future agression.

Pour faire court, se mettre au défi régulièrement permet d’entraîner son système immunitaire et son organisme.

Avez vous noté que les personnes en contact régulier avec des conditions climatiques extrêmes, le manque d’oxygène, la privation ponctuelle de nourriture ou l’effort physique intense et court gèrent ce type de situations avec plus d’aisance qu’une personne jamais ou rarement exposée ?

Nos modes de vie actuels sont l’exact contraire de l’hormèse. Nos habitudes nous conduisent vers moins de résistance de nos systèmes digestif, sanguin, nerveux , endocrinien, immunitaire… Pour ne citer qu’eux.  Les causes de tout ça : la surprotection, la surabondance, l’inactivité.

Si nous avons chaud, nous nous réfugions dans les endroits climatisés afin de nous rafraîchir et lorsque nous avons froid, nous augmentons le chauffage et nous couvrons outrageusement. Lorsque nous avons faim, nous ouvrons un placard ou le réfrigérateur afin de combler un petit creux. Lorsque nous avons besoin de nous déplacer, nous utilisons notre voiture. 

En fait, nous fournissons de moins en moins d’effort pour satisfaire nos besoins et du coup, nos organismes s’affaiblissent.

Le confort est notre pire ennemi !

 

Hors, la plupart des fonctions de notre corps ont besoin d’être exposées à un stress supportable et ponctuel pour fonctionner correctement.

J’insiste bien sur le ponctuel. Car le stress quotidien que nous infligeons à notre corps dans nos modes de vie actuels est chronique. Il épuise nos ressources en obligeant nos surrénales à produire du cortisol en permanence affaiblissant ainsi notre système endocrinien qui régit tous les échanges hormonaux.

Tel un chat nourrit au croquettes et vivant dans un appartement bien au chaud sans aucun contact avec l’extérieur deviendrait apathique, obèse et incapable de résister aux agressions extérieures, le chat vivant en extérieur, chassant, courant et grimpant aux arbre aura une bien meilleure santé et sera mieux protégé contre les agressions.

 

Mais pas d’inquiétude ! La bonne nouvelle dans tout ça, est que le vivant, cette machine extraordinairement intelligente a tout prévu. En effet, l’organisme est adaptatif . Si nous le laissons  faire son job en lui permettant de remplir le rôle pour lequel il a été conçu, alors tout rentre dans l’ordre.

Alors que faire ? Et bien, il faut se relever les manches et se mettre au défi. 

Chacun appliquera sa propre recette et apprendra à doser le ou les stress qui lui permettront de devenir plus fort sans l’épuiser. 

Pour cela, il y a 4 portes d’entrée à explorer : l’exposition aux températures extrêmes, les techniques de respiration ainsi que l’hypoxie ou apnée, les techniques de renforcement physique par l’activité intense et courte dont le HIIT (high intensity interval training) et le jeûne.

 

C'est par ici

Je m’appelle Valérie, créatrice du blog Atelier Santé et Coach en santé et bien être. Je partage ici des outils simples afin que chacun retrouve son autonomie en matière de santé et de consommation.

Articles récents

A propos de ce site

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site www.ateliersante.fr ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou à un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer une prise en charge médicale.