LES JUS

Ils sont un formidable outil qui permet à notre organisme de se détoxifier, se reminéraliser et se réparer à la fois….

Lorsque vous allez commencer les jus, pensez toujours jus de légumes faits maison. Les jus en bouteille achetés dans le commerce sont stérilisés pour des raisons de conservation, donc sans grand intérêt. De même,  l’esprit humain a souvent tendance à faire le raccourci bien facile en pensant jus de fruits. Hors, ceux qui vous permettront de vous régénérer, ce sont bien les légumes et surtout les légumes verts.

En fait, les fruits sont le carburant des cellules, les légumes en sont les briques.

Pourquoi des jus plutôt que des légumes entiers ? Un exemple : mangez une carotte et vous assimilerez environ 20 % de ses nutriments , faites en un jus, vous en assimilerez 70 % . Le jus est considéré par notre système digestif comme prédigéré et notre organisme ne rentre pas en compétition avec les fibres.

Mais attention, il est important de consommer aussi des fruits et des légumes entier.

Utilisez un extracteur de jus à vitesse lente. Vous éviterez ainsi de chauffer la préparation. Une centrifugeuse tourne à environ 1000 tours/mn chauffant et détruisant au passage la plupart des vitamines alors qu’un extracteur de jus ira de 40 à 100 tours/mn, garantissant une extraction à froid. C’est ce que nous recherchons.

Allez y doucement au début ! 

Testez, essayez, tatonnez, adaptez…… A chacun sa vitesse. Il ne s’agit pas de faire une course ! Commencez par un verre avant le déjeûner et un verre avant le dîner afin d’habituer vos intestins progressivement. Si vous êtes trop pressés vous risquer de voir l’effet inverse…. Votre organisme entamera une détox rapide avec des symptômes plus ou moins agréables. En effet, il profitera de l’opportunité de ce surplus d’énergie afin de faire le grand ménage ! Diluez les jus de moitié avec de l’eau ou un mélange d’eau de mer type sérum de Quinton + eau afin d’accélérer la reminéralisation. Ils vous remercieront plus tard !

Vous pouvez préparer votre jus le matin pour la journée. Ajoutez du jus de citron et conservez le dans une bouteille remplie à ras bord afin de limiter la surface en contact avec l’air et ainsi éviter l’oxydation au maximum. Même si vous perdez une partie des vitamines de cette manière, ça n’est pas grave…. Ca rendra l’exercice moins contraignant (nettoyage du juicer une seule fois par jour). Car la majorité d’entre nous redoute le nettoyage répétitif des ustensiles de robot. Il faut savoir faire des concessions dans la vie ! 

Et surtout, prenez votre temps

Vous devez siroter votre jus. Chaque gorgée sera appréciée, roulée en bouche, mâchée tel un grand cru ! En effet, comme tout aliment passant par votre bouche, vous devez laisser le temps aux enzymes digestives de commencer leur travail en se mêlant intimement avec les molécules alimentaires. C’est plus que nécessaire, sinon votre jus fera un allez simple vers les toilettes !    J’exagère un peu…..mais si peu.

Les ingrédients

Ils n’auront de limite que votre imagination ! A peu près tous les légumes font du jus. Utilisez des légumes bio et laissez leur la peau c’est là que sont la plupart des nutriments. Ajoutez toutes les herbes que vous voulez selon vos goûts. J’ai pour habitude de toujours mélanger un fruit dans mes jus, avec un ratio 2/3 légume 1/3 fruit.  Ça pourra être une pomme, une orange, une grenade sans la peau car trop astringente, de la pastèque avec la peau car riche en lycopène, la peau d’un ananas…..oui j’ai bien dit la peau ! Gardez l’ananas pour votre goûter et ne faites plus de gaspillage. Un jus qui plaît à tout le monde : betteraves, carottes, peau d’ananas, gingembre ou alors, épinards carottes pomme. Je vous assure que même les plus réticents aiment !

Je m’appelle Valérie, créatrice du blog Atelier Santé et Coach en santé et bien être. Je partage ici des outils simples afin que chacun retrouve son autonomie en matière de santé et de consommation.

Articles récents

A propos de ce site

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site www.ateliersante.fr ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou à un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer une prise en charge médicale.

A voir