Les outils

“La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information.”

Albert Einstein

Les premiers pas

Nos esprits sont tellement enfermés dans des pratiques alimentaires déviantes que nous ne parvenons plus à ressentir les choses dans leur simplicité. Telle une plante cultivée sous goutte à goutte, qui ne saurait plus trouver sa substance dans la terre, alors que ses gènes, eux, le savent.

Il faut cesser d’intellectualiser des pratiques aussi simples que vitales.

Beaucoup de personnes se jettent à corps perdu dans l’aventure de tel régime ou telle nouvelle mode alimentaire…. le résultat est parfois catastrophique car trop brutal pour nos systèmes digestifs épuisés. Ces personnes dénigreront alors, à tort, une alimentation qui, si elle est menée avec intelligence, est ce qui peut nous arriver de mieux. Il ne s’agit pas là d’un énième régime, mais bien d’une hygiène de vie. Les transformations lentes et progressives seront toujours au rendez-vous si nous faisons preuve de patience

Aussi, je ne le répéterai jamais assez, l’alimentation n’est pas le seul paramètre à mettre en place. Parallèlement, il faudra entamer un programme de nettoyage, de repos et de renforcement. 

Tout cela se fera toujours en douceur sans brusquer son corps et son esprit. Il faudra déprogrammer certaines habitudes pour en créer d’autres plus bénéfiques.

Et en pratique, ça donne quoi ?

Reminéralisez  : 

Augmentez la part d’aliments crus et/ou cuits à basse température dans votre ration quotidienne. Les produits crus vous apporteront les vitamines, minéraux et oligo éléments nécessaires au bon fonctionnement des échanges cellulaires. Les cuits, quand à eux, vous apporteront pendant cette période de transition des nutriments, une satiété suffisante et éviteront des désagréments gastriques dus à une certaine paresse de vos intestins.  

Bien entendu, il faudra toujours se diriger vers une alimentation non transformée et ce n’est pas une option. Qu’est ce qu’un aliment non transformée ? c’est un aliment qui n’a pas été fractionné au point de ne plus pouvoir le reconnaître et qui ne contient pas toute une cohorte d’additifs alimentaires non identifiables.

Nettoyez :

Progressivement, retardez l’heure de votre petit déjeuner jusqu’à ne plus ressentir le besoin de manger le matin.  Vous mettrez en place, dans un premier temps, ce qu’on appelle le jeûne intermittent qui va permettre à votre organisme de se nettoyer un peu plus en profondeur et à le familiariser avec la pratique du jeûne qu’il plus long qui lui procédera à une vraie détoxification des organes et des cellules de votre corps.

Commencez les cataplasmes, l’hydrothérapie du colon et/ou les purges douces afin d’accélérer le nettoyage.

Téléchargez une application sur votre smartphone afin de pratiquer de manière régulière la cohérence cardiaque et/ou à la méditation, qui en rééquilibrant votre système nerveux, vous permettrons d’avoir une meilleure digestion, un meilleur sommeil et d’atténuerez l’acidose tissulaire.

Renforcez

Lorsque vous vous sentirez à l’aise dans ce programme, alors ne restez pas dans le train train, mettez vous au défi ! Entamez le renforcement de votre système immunitaire. 

A partir de là, vous verrez vraiment les changements s’opérer. 

 

 

Ne lâchez rien !

La pleine santé commence maintenant....

Pourquoi des jus me direz vous ?

N’avons nous pas besoin de fibres ? 

Et bien pour la plupart d’entre nous, les intestins sont tellement déminéralisés et irrités  qu’ils ne pourront supporter ces fibres qui seront irritantes pour lui. Une des raisons de ce phénomène est que les fibres sont la nourriture préférée d’une certaine catégorie de bactéries. Sauf que nos bactéries sont comme les plantes, d’ailleurs elles ne sont elles pas la flore bactérienne ?  et si nous ne les nourrissons pas avec les aliments dont elles ont besoins, elles meurent. 

Avec les jus, nous profiterons donc des vitamines, minéraux et oligo éléments nécessaires à la reconstruction de nos cellules et de notre flore intestinale sans les inconvénients qui pourraient nous apporter ballonnements, douleurs et flatulences. Ce ne sont donc pas les légumes les coupables, mais un terrain intestinal inadéquat ! 

Et pourquoi pas des jus de fruits ? 

Les fruits sont le carburant de nos cellules, leurs fibres sont plus douces pour nos intestins et mieux tolérés. Cependant, le but ici étant la régénération de l’organisme, il faudra augmenter sa ration de légumes qui sont,  quant à eux, destinés à la réparation et à la reconstruction des cellules. 

Ce programme devra être ajouter à votre alimentation habituelle car il ne s’agit pas de supprimer vos habitudes, mais d’en créer d’autres qui prendront leur place progressivement.

Je m’appelle Valérie, créatrice du blog Atelier Santé et Coach en santé et bien être. Je partage ici des outils simples afin que chacun retrouve son autonomie en matière de santé et de consommation.

Articles récents

A propos de ce site

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site www.ateliersante.fr ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou à un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer une prise en charge médicale.

Ne vous mettez pas la pression ! Essayez juste de faire les bons choix. Gardez bien à l’esprit qu’il ne s’agit pas de supprimer des aliments, mais au contraire, d’en rajouter  et surtout de bien les sélectionner ! Ils viendront se substituer aux mauvaises habitudes en vous faisant gagner en vitalité, en légèreté et en bien être. 

Peu importe notre alimentation, notre organisme tend toujours vers une acidification. En effet, comme nous, nos cellules se nourrissent, respirent et produisent des déchets qui viennent acidifier le milieu intra cellulaire. Seulement voilà, une acidification excessive est coupable de la plupart de nos maux !  Les seuls aliments capables de réguler cette acidification sont les légumes, de préférence cru et verts, car ils sont reminéralisants et alcalinisants.  Ils seront ajoutés à votre ration quotidienne sous forme de jus, réalisés avec un extracteur à vitesse lente.

Attention, le but n’est pas d’alcaliniser le terrain à n’importe quel prix ! Sous peine de créer un autre déséquilibre. Les minéraux doivent toujours être assimilés avec les vitamines, oligo éléments et autres molécules qui ont été prévus pour leurs métabolisation. Autant dire qu’il vaut mieux manger un fruit ou un légume frais et bio qui contient l’équilibre parfait pour notre organisme plutôt que d’absorber des molécules isolées en gélules ou autre préparation qui bien souvent ne se fixeront pas sans certaines substances.

Lorsque les jus auront intégrés votre quotidien, vous pourrez alors ajouter progressivement les fruits et légumes à la croque, sous forme de smoothies ou de soupe crues de légumes.

Le but étant d’augmenter progressivement du cru dans votre ration quotidienne.

Vous pourrez toujours consommer des aliments cuits mais il faudra toujours garder à l’esprit que les molécules alimentaires subissent une modification à la cuisson. Notre organisme aura tendance à les considérer comme des agresseurs et activera le système immunitaire. S’en suit alors toutes sortes d’allergies ou de maladie auto immunes.

 Il sera préférable alors de commencer son repas par des aliments crus avant de consommer ceux qui seront cuits, cela aura pour effet de calmer les récepteurs du système immunitaire.