Quand je m’arrête, je tombe !

On entend souvent des histoires de personnes qui ont été actives toute leur vie, sans problème de santé majeur et qui une fois arrivées à la retraite, “tombent malade”.

Il en est souvent de même avec les personnes qui se permettent de prendre des vacances alors qu’elles n’en ont pas l’habitude. Dans cette situation, des migraines, des douleurs dorsales ou d’autres symptômes peuvent apparaître.

Il faut savoir que l’organisme a une capacité d’adaptation tellement forte, que le corps peut entrer en tolérance, dans certaines situations car le mental lui interdit de lacher. 

D’ailleurs, les pépins arrivent souvent lors d’un changement de vie ou lors d’un choc émotionnel, alors que le mental se relache.

Alors, que peut il bien se passer ? Quels sont ces mécanismes que nous connaissons peu mais que nous avons tous cotoyés à un moment de notre vie.

En fait, ces personnes, ont un organisme très intoxiqué, qui est entré en tolérance depuis longtemps.  Ils se sont interdit de craquer sous la pression. Il faut savoir que le stress, l’inquietude et les ruminations mentales sont les premiers pourvoyeurs de déchets métaboliques. Souvent, les toxines se sont accumulées depuis de nombreuses années et  à la moindre occasion et par tous les moyens, le corps va essayer de se nettoyer. Comme je vous l’expliquais , la fonction de nettoyage ne peut se réaliser qu’en période de repos et c’est bien là leur problème. 

 

Oui mais voilà ! La détox demande énormément d’energie et elle n’est pas prioritaire.

Notre énergie vitale alimente d’abord et à parts égales, le cerveau et le système digestif. La fonction qui vient en troisième position est la fonction physique (marcher, bouger, danser, faire du sport,….) et seulement en dernier la détoxification ! Autant vous dire que la plupart des personnes ont consommé tout leur carburant avant de se mettre en fonction nettoyage !

C’est la raison pour laquelle je conseille je nettoyage par le jeûne hypocratique qui est un jeûne au repos complet.

Je dirais donc à ces personnes, d’y aller progressivement et de s’accorder des temps de repos courts au début puis de plus en plus long afin de réhabituer leur corps à cette situation et surtout afin d’éviter un déchaînement de la fonction détox qui pourrait s’emballer et créer toute sorte de symptomes plus ou moins désagréables.

Bien souvent, ce sont des personnes qui n’écoutent plus leur corps. Leur mental a pris possession de leur vie Elles sont toujours dans le « faire », elles ont besoin d’apprendre  à  «être » simplement.

Alors zen ! Il est tout à fait possible de redresser la barre. 

On se recentre, on pratique la cohérence cardiaque, on se reconnecte à la nature en marchant pieds nus à l’exterieur même en hiver et même pendant 5 mn, on ajoute des jus de légumes dans son quotidien et on laisse faire la nature, elle seule connaît le chemin.

Faire confiance, lâcher prise

C'est le début du chemin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.